Noël ailleurs... Noël en Espagne !

Rois magesAu sein de l’Europe, les traditions de Noël sont variables selon les cultures et les pays. En Espagne, elles ne sont pas tout à fait les mêmes qu’en France, et les mets dégustés pour l’occasion non plus.

Le Père Noël s’impose moins comme personnage principal des festivités que les rois mages, icônes héritées d’une longue tradition catholique : le 6 janvier, jour des Rois, est consacré aux cadeaux.

Les fêtes de Noël en Espagne

Si le Noël espagnol ne diffère que très peu du nôtre comparé à celui d’autres pays, des traditions distinctes existent quand même comme la loterie de Noël et le défilé des Rois mages le 6 janvier. Avant Noël, on concocte déjà des friandises destinées à régaler les amis et visiteurs de passage : mantecados, polvorones et surtout le fameux turrón (nougat).

Les Espagnols restent plus attachés que nous aux traditions catholiques, ainsi, Noël est avant tout pour eux une grande fête religieuse dont la célébration commence dès mi-décembre. Dans presque chaque maison, on retrouve alors la crèche de Noël et ses santons (belenes). Le soir du 24 décembre, la messe de minuit ou Messe du Coq attire encore beaucoup de croyants et peut durer jusqu’à cinq heures du matin. La remise des cadeaux, elle, attend l’aube du 6 janvier, jour des Rois qui vient clôturer en beauté les festivités.

Le 6 janvier, jour des enfants

Messe de minuit en EspagneLa visite du Père Noël le 24 décembre, mondialisation oblige, est une coutume présente en Espagne mais qui reste mineure à côté de la tradition des Rois Mages : ces derniers sont les figures principales des fêtes de Noël pour les enfants. C’est à eux que les petits adressent leurs lettres de souhaits et, dans plusieurs villes d’Espagne, on peut d’ailleurs assister à la parade des Rois (Cabalgada de Reyes Magos) le 6 janvier : une animation de grande envergure où Melchior, Gaspar et Balthazar défilent dans les rues, devant les yeux ébahis des enfants.

Si le 6 janvier est donc férié, le 25 décembre ne l’est pas moins car c’est aussi le lendemain d’une grande fête familiale où chaque foyer déguste ses spécialités favorites. Il n’y a pas vraiment de menu typique, mais les fruits de mer et la volaille farcie sont les mets les plus répandus. Le vin de Noël pétillant (cava) accompagne l’apéritif et le dessert.

Recette du nougat ibérique

Le turrón, confiserie de Noël la plus populaire en Espagne, est l’équivalent de notre nougat. À base de miel, sucre, œufs et amandes il en existe deux principales versions : le turrón dur, sec et craquant avec des amandes entières et le turrón mou, friable et huileux.

Elaboré avec des amandes en poudre, il consiste en une sorte de caramel auquel on ajoute le reste des ingrédients – les recettes varient selon les goûts et les régions. Après avoir obtenu une pâte épaisse, le mélange est compressé puis réservé au frais avant d’y découper de petits morceaux. À découvrir ici !

Écrit par Pauline le dans Histoire et traditions

Diffuser

Commentaire

Nom

Adresse de contact

Site web

Commentaire

Code de sécurité : pkehgn9v5d