Que représente l’économie des fêtes de Noël ?

Noël constitue une vraie aubaine pour le secteur du commerce. C’est à ce moment que les professionnels font le plus de chiffres d’affaires. Il est donc normal que durant cette période, l’économie soit à son beau fixe.

Que représente l’économie des fêtes de Noël ?

Le budget des ménages pour Noël

Évènement majeur de l’année, les fêtes de fin d’année font tourner l’économie selon Économie Magazine dans la mesure où les Français y consacrent un budget relativement élevé. Selon une étude de Cofidis réalisée en 2017, nos concitoyens déboursent en moyenne 749 euros répartis en deux parts : 130 euros pour les repas et le reste c’est-à-dire 323 euros pour les cadeaux. Cependant, ces dépenses moyennes diffèrent en fonction des régions. Les plus dépensiers vivent ainsi en Ile-de-France où le budget s’établit à 1199 euros et dans le Grand-Est qui dépense 876 euros. Les moins dépensiers quant à eux sont en Provence-Alpes-Côte d’Azur où la population débourse 653 euros en moyenne. Des disparités sont également remarquées entre les différentes catégories socioprofessionnelles. L’étude démontre que les professions libérales et les cadres sont plus à l’aise sur leur budget puisqu’ils mobilisent en moyenne 1953 euros pour les fêtes. Viennent ensuite les ouvriers qui consacrent 525 euros pour les fêtes et les salariés, 483 euros.

Les marchés qui marchent le mieux

Du point de vue économique, le business du repas est celui qui marche le mieux. Le foie gras notamment est l’un des produits les plus consommés. La moitié des ventes annuelles s’effectue surtout durant le mois de décembre. On en consomme près de 10 000 tonnes. Il ne faut pas oublier que la France est le premier producteur mondial de ce mets si délicat. Viennent ensuite les autres produits comme le saumon, les huîtres, le champagne ainsi que le chocolat.

À part l’alimentation, le marché des sapins de Noël explose également. Dans l’Hexagone, 6 millions et demi d’unité s’écoulent chaque année. Et que dire des jouets ? Tous les ans, 61 millions sont distribués. Parmi les plus prisés figurent les figurines, les jeux de construction, les jeux de société, les poupées, les consoles portables sans oublier les incontournables smartphones.

Zoom sur les marchés de Noël

Les marchés de Noël représentent une manne financière importante. L’Allemagne bat tous les records mondiaux puisqu’il s’y organise jusqu’à 2700 marchés de Noël. En France, il en existe 273. Les plus visités sont celui des Champs-Élysées et le marché de Noël de Strasbourg qui génère chaque année 250 millions d’euros de chiffre d’affaires. Et même si sillonner ces marchés est un vrai plaisir notamment pour trouver des cadeaux, les plus gros achats se font sur internet. Pratique pour éviter les queues interminables dans les magasins, mais aussi pour trouver des prix très compétitifs grâce aux ventes flash, ventes privées, Blackfriday et autres opérations marketing à succès.

Et après Noël ?

Même après les fêtes, le business continue. En effet, beaucoup de particuliers se mettent à revendre leurs cadeaux sur internet, car ils ne leur plaisent pas ou ils ont reçu le double. Un Français sur cinq s’adonne à cette pratique qui génère un chiffre d’affaires d’environ 100 millions d’euros.

Écrit par Pauline le dans Histoire et traditions

Diffuser

Commentaire

Nom

Adresse de contact

Site web

Commentaire

Code de sécurité : kce4y25r28